•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au cours des 11 premiers mois de l’année qui s’achève, 41.646 véhicules neufs tous modèles confondus ont été immatriculés en Tunisie. Même si les chiffres du mois de décembre ne sont pas pris en compte dans ce total, ce nombre donne déjà un aperçu du volume écoulé sur le marché officiel. Celui-ci a été touché, rappelons-le, par la décision du ministère du Commerce de supprimer les 10% du quota d’importation restant dont devaient bénéficier initialement les concessionnaires. Résultat : beaucoup de commandes n’ont pu être honorées et les voitures attendues par les clients pour la fin de l’année n’ont pu être acheminées.

Ceci étant, les chiffres des ventes par modèles et par marques peuvent dégager une tendance. Mais ils ne constituent en aucun cas une référence de qualité ou de préférences étant donné les contraintes qui pèsent sur le marché de l’importation automobile qui n’est toujours pas libre.

En dépit de la crise économique qui a touché le pays en 2017, le marché du Premium et du luxe a continué de résister tant bien que mal. Le glissement du dinar a de surcroît lourdement pesé et impacté sur le pouvoir d’achat de manière générale.

Pour se faire une idée des modèles et du volume de voitures écoulés entre le 1er janvier et le 30 novembre 2017 sur le segment Premium et luxe, on notera que Ennakl Automobiles a, par exemple, vendu 653 Audi, et notamment sa berline Audi A4 qui a été la plus demandée (205 voitures).

Cérémonie de lancement de l’Audi A4 à Tunis (photo d’archives).

Chez Ben Jemaâ Motors, ce sont les BWM X1 et Série 3 qui ont été les plus vendues (respectivement 92 et 93 unités). Au total, 409 BMW ont été écoulées cette année par le concessionnaire.

Du côté de la société Le Moteur, importateur Mercedes, c’est la Classe C qui a remporté les suffrages cette année avec 161 voitures vendues, suivie par la Classe E. En tout, 559 Mercedes ont été écoulées.

Aures Auto, importateur Citroën/DS, a vendu 23 véhicules type DS 5. Renault, pour sa part, a vendu la seule unité de sa berline de luxe Talisman.

Cérémonie de lancement de la Jaguar XE lors de son arrivée en Tunisie.

La marque Jaguar, représentée par Alpha International, a enregistré depuis le début de l’année la commercialisation effective de 36 véhicules, la XE ayant été la plus demandée.

Pour rester dans le haut de gamme, il n’est pas inutile de souligner que Porsche a vendu dans le réseau officiel 39 voitures sont 24 Macan et 11 Cayenne.

Showroom de Porsche à la Goulette.

 Les SUV en pleine croissance

Le segment du SUV est en pleine ascension sur le marché tunisien à l’instar de la tendance mondiale. En Tunisie, c’est certainement le 3008 de Peugeot qui a le plus fait parler de lui. Stafim, concessionnaire de la marque, aura totalisé à fin novembre la vente de 27 voitures de ce modèle sans pouvoir répondre à la demande qui s’est manifestée pour sa première année d’introduction sur le marché. Son petit frère, le 2008, s’est écoulé pour sa part à 249 unités. En tout, Peugeot a commercialisé cette année 2657 véhicules, utilitaires compris.

Chez Artes, concessionnaire Renault, le Kadjar a été vendu à 80 unités, tandis que le crossover urbain Captur a été écoulé à 44 unités. Dans la même famille de produit, le Qashqai de Nissan a été vendu à 135 exemplaires sur un total de 801 voitures écoulées par son concessionaire Adev.

L’Ateca de Seat a également enregistré de la demande pour 39 exemplaires chez Ennakl tandis que le RAV4 de Toyota commercialisé chez BSB a totalisé 33 ventes.

Du côté de Volkswagen, on notera également le bon accueil réservé au nouveau Tiguan vendu en 159 unités tandis que le Touareg n’a enregistré que 6 unités vendues. En 2017, tous segments confondus, Ennakl a vendu 3275 Volkswagen.

La marque d’origine sud-coréenne SsangYong a également enregistré une bonne année, notamment grâce à son crossover Tivoli vendu à 348 unités tandis que les autres modèles de plus grande taille se sont écoulés à 85 unités pour le XLV et 23 pour le Rexton.

Présentation en avant-première mondiale du Tivoli. Reportage Sayarti à Séoul en janvier 2015.

Les Ets Zouari, importateur SsangYong, ont totalisé à fin novembre 473 véhicules vendus de cette marque mais aussi 13 XUV 500 de Mahindra qu’ils représentent également (même maison-mère pour les deux marques comme on le sait).

Le nouveau CX-9 de Mazda a enregistré 21 unités vendues et le CX-5 précisément 33 unités. Pour sa part, l’ASX 5 de Mitsubishi a totalisé 7 ventes sur un total de 274 véhicules.

Chez Land Rover, Alpha International, importateur de la marque, a fini les 11 mois de l’année avec 137 unités vendues, parmi elles 49 Discovery Sport, 23 Range Rover Sport et 60 Evoque.

Chez City Cars, représentant Kia Motors, le SUV le plus vendu a été incontestablement le Sportage avec 292 voitures vendues, tandis que le Sorento s’est écoulé en 19 exemplaires. Il est à noter que 3719 Kia ont été commercialisées sur le marché tunisien depuis le début de l’année.

L’autre grand spécialiste des SUV et 4X4, c’est bien-sûr Jeep. Italcar, importateur de la marque, a totalisé la vente de 157 unités, réparties essentiellement en Grand Cherokee et en Renegade. Italcar qui a également lancé la vente de sa nouvelle Alfa Romeo Stelvio dont le premier exemplaire a été vendu à peine a-t-il été importé.

Jeep Renegade ©photo exclusive pour Sayarti à Bizerte.

La marque Audi elle aussi a connu une belle moisson sur le segment des SUV avec notamment son Q3 qui s’est vendu à 142 unités, les Q5 et Q7 étant positionnés plus haut dans la gamme ont été moins demandées. La X5 de BMW, dans le même cas, s’est vendue à 5 unités.

Alpha Ford, concessionnaire de la marque éponyme, a vendu 2054 voitures tous types confondus. Sur le segment du SUV, son Kuga a été vendu à 71 unités. Chez Jaguar, 8 F-Pace ont trouvé acquéreur.

Test drive international de la Jaguar F-Pace au Monténégro. Reportage photo: Sayarti.

Le japonais Honda a, pour sa part, vendu 50 modèles entre HRV et CRV sur un total de 407 unités commercialisées par JMC.

Son concurrent Hyundai s’est bien positionné cette année avec 3536 voitures vendues chez Alpha Hyundai. La marque sud-coréenne a pu vendre 37 unités de son i35 et 19 Santa Fe sur le marché du SUV.

Les marques chinoises ont également écoulé leur SUV qui font partie désormais du paysage automobile tunisien. BAIC avec ses Kenbo S2 et S3 a vendu 411 voitures et Chery 16 Tiggo 3 et 1 Tiggo 5.

Showroom de la marque Chery à Tunis à son ouverture (photo d’archives).

La marque MG, représentée par OIS Motors, a de son côté vendu 159 unités de son SUV GS sur un total de 700 voitures importées. Sans oublier Great Wall/Haval qui a écoulé 587 exemplaires au total dont notamment 91 H2 et 77 H6 chez Atlas Auto.

Pour finir, la marque tunisienne Wallys Car a produit 25 unités de son modèle Iris qui ont été immatriculés depuis le début de l’année.

© Sayarti


  •  
  •  
  •  
  •  
  •